CIRQUE EXPRESSIF

2014_07_17_CircoLoco#4_Moncé-en-Belin_crédits Julien Saison O2e (47) (Copier)Le cirque expressif s’inscrit dans le vaste mouvement de renouvellement du genre circassien.

Les techniques circassiennes, particulièrement les équilibres et la jonglerie, constituent le socle de la construction du langage de la compagnie. Détournées de leur dimension performative, elles nourrissent la chorégraphie des corps en offrant une dimension abstraite et poétique à un propos concret. Constatant l’insuffisance des mots à exprimer, le travail s’oriente vers l’interrogation d’un langage à 4 bras et 4 jambes. Les corps et leurs mouvements fonctionnent, au-delà des bouches et des mots. Les propos traités s’envolent vers des dimensions plus abstraites, parfois poétiques, d’autres fois symboliques. Le spectateur est guidé vers son propre imaginaire, un des enjeux étant de l’amener à regarder en nouveauté et en singularité, un peu comme en enfance. Dans cette logique, les décors sont épurés ou inexistants et les spectacles s’appuient sur une logistique minimaliste. Ils prennent sens dans un cadre ouvert et brut, et dans un rapport direct et frontal avec les spectateurs. Les pavés, les escaliers, l’herbe, le macadam, la terre, le mobilier urbain,… sont vécus comme autant de terrains d’expérimentation où sont adaptées des matières, devenues évolutives.

La démarche vise à bousculer la création des artistes et à décloisonner l’imaginaire du public.

2014_07_17_CircoLoco#4_Moncé-en-Belin_crédits Julien Saison O2e (3) (Copier)